Tout savoir sur le processus de crémation

La crémation consiste à brûler le corps d’un être humain décédé. Les avis divergent à propos de ce rite funéraire : de nombreuses communautés l’interdisent, certaines l’imposent, tandis que d’autres le tolèrent malgré quelques réticences.

L’objet de cet article est de vous éclairer sur le déroulement de la cérémonie. Les différentes étapes relatives aux préparatifs y seront également brièvement évoquées.

Quelques points qui doivent être pris en compte

Voici les démarches à entreprendre avant le processus de crémation :

  • Demande d’un permis de crémation écrite par le défunt (de son vivant) ou par ses proches

  • Préparation du corps

  • Sélection du cercueil

  • Préparation de la cérémonie religieuse (facultative)

  • Placement du corps dans un cercueil (selon les réglementations de chaque pays)

  • Mise en place du corps dans un four chauffé à 900 °C

  • Disposition des cendres dans un contenant (urne)

Un acte réglementé

La crémation peut se faire dans un cimetière, mais en général elle est réalisée dans un crématorium conforme aux normes. Elle dure généralement entre deux à trois heures de temps, en fonction de plusieurs facteurs : le poids et la taille de la dépouille, le type de cercueil (métal ou bois), la température du four et l’expérience des agents de crémation. Après la dissolution du corps, les cendres restantes seront remises aux proches du défunt.

Avant d’entamer la cérémonie, les dispositifs mécaniques comme les stimulateurs cardiaques sont retirés, car ils peuvent exploser et endommager tout le matériel.

Entrons tout de suite dans le vif du sujet : le cadavre est exposé à une colonne de flammes produite par un four alimenté au gaz naturel, à l’huile, au propane, etc. Ensuite, la chaleur sèche le corps, brûle la peau et les cheveux, contracte et carbonise les muscles, vaporise les tissus mous et calcifie les os jusqu’à ce qu’ils finissent par s’effriter. Les gaz libérés au cours du processus sont évacués par un système d’échappement, d’où l’absence d’odeur durant toute l’opération.

Après la combustion, il se peut que les restes contiennent encore des éléments non dissous comme les vis chirurgicales, les prothèses dentaires, les implants, les dents en or, etc. Ces objets sont retirés à l’aide d’aimants puissants et/ou de pinces après une inspection minutieuse. Pour éviter ce tri manuel, de nombreux établissements se sont dotés d’un système de post-combustion secondaire pour brûler et incinérer complètement le corps.

Pour des raisons culturelles ou religieuses, les proches et la famille du défunt peuvent demander à assister directement à la crémation. En conséquence, certains responsables de crématoriums ont aménagé des salles spécialement prévues à cet effet.

Les coûts

Les frais de crémation se situent entre 500€ et 600€. Sachez cependant que les charges supplémentaires comme le transport, l’achat des cercueils, des gravures, de fleurs ou de pierres tombales ne sont pas inclus dans ces estimations. Pour les clients les plus exigeants, les tarifs peuvent facilement grimper jusqu’à 4000€ ou 5000€.

Notez que les agences spécialisées dans l’organisation de funérailles offrent des devis sur mesure qui permettront aux familles de s’y préparer à l’avance.

La crémation au XXIe siècle

Dans les pays occidentaux, pourtant peu habitués à cette pratique, la crémation a connu un essor important ces 10 dernières années. Rien qu’en France, les statistiques indiquent plus de 160.000 cas par an.

Toutefois, il est important que vous sachiez qu’il est toujours plus judicieux faire appel aux services de pompes funèbres, que ce soit pour une inhumation ou une crémation. En optant pour une formule de prise en charge intégrale, vous pourrez faire votre deuil en toute tranquillité.

Pour l’organisation des obsèques de vos proches, faites confiance à l’agence Pompes Funèbres Szamweber. Elle est basée à Suippes, dans le département de la Marne. Depuis plus de 70 ans, elle propose diverses prestations : transport funéraire, mise en bière, inhumation, crémation, etc.